Préludes…

Bach et ses préludes me joue dans les oreilles. Il n’est pas vite gêné celui-là de m’envahir le cerveau avec ses mélodies. Quel affront !

Il ose, il en rajoute, il pianote quelques notes et me voilà partie… Où ? Je ne sais pas. Mais c’est un endroit doux et chatoyant. Il y fait bon.

Les aigus me gèlent la partie frontale ! Je divague.

Bach et ses préludes, ils s’insinuent dans ma tête, ils font vibrer mes cellules et puis tout ça, ça m’inspire des histoires et des tableaux.

Puisque chaque tableau raconte une histoire, tu vois le tableau !

Alors, merci Bach, bonne nuit, et à demain…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s